Afficher un message
Vieux 02/01/2007, 19h51   #48
the_end_of_asia
Membre Assidu
 
Avatar de the_end_of_asia
 
Date d'inscription: 01/2006
Messages: 654
the_end_of_asia deviendra célèbre
Citation:
DBZ ne s'est jamais vanté d'avoir un scenario recherché à ce que je sache?
C'est pas ce que certains ont insinué quelques posts plus haut... Parler de "profondeur" sur DBZ, je pense que je vais la garder celle-la. DBZ a pourri le monde de l'animation à cette époque. [MODE VIEUX CON ON] Je faisais des fanzines à l'époque sur les mangas et l'animation, avec des amis on cherchait à faire découvrir autre chose que les merdes du Club Dorothée. Quand on disait "dessin animé japonais", c'était limite si on se faisait pas lyncher et nous répondait "Dragon Ball Z, Ken Le Survivant, Les Chevaliers Du Zodiaque..." Les trucs les plus foireux qui existaient et qui vous faisaient une réputation digne de passer dans les émissions de Delarue ensuite... En animation, on faisait le forcing sur les productions Ghibli qui, à l'époque, était totalement ignorées. A ce propos, il faut voir le retournement de veste de Télérama, par exemple, sur les animations nipponnes. En 95, ils crachaient dessus comme des malades et maintenant, ils sont à genoux devant. Bref! En 96, Le Tombeau Des Lucioles a été projeté dans très peu de salles à Paris. Un gâchis incroyable quand on sait la qualité de ce film et sa puissance émotive! Par contre, le film merdique de DBZ à la même période, ça, pas de problème. Même chose pour Sailormoon. Merci AB Production!
Ça doit venir de là mon aversion contre toute cette génération, ce sont "les enfants de Dorothée" comme je les appelle, ce sont les mêmes qui font aujourd'hui du cosplay et veulent étudier le japonais alors qu'ils ne savent même pas accorder un participe passé en français... [MODE VIEUX CON OFF]
Je suis issu de la période Récré A2, j'ai pris en pleine gueule Goldorak en 78, ça m'a marqué à vie. Je ne suis pas sûr de m'en être mieux sorti que vous qui avez poussé devant le Club Dorothée (j'écrase parfois une larme de nostalgie devant certains épisodes du robot de l'espace vous savez...) mais il ne me viendrait jamais à l'idée de dire que Goldorak avait de la profondeur ou que les personnages étaient "attachants". Non, c'était bourrin, répétitif et con, comme DBZ. Après, tout est question de prendre du recul sur ses séries favorites.
the_end_of_asia est déconnecté   Réponse avec citation