Précédent   Planet Emulation Forums > Jeux Vidéo > Tests de jeux

Tests de jeux Présentez ici vos tests de jeux vidéo, anciens ou actuels, et lisez ceux des autres.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 16/02/2006, 18h32   #1
Tixu
Dooood
 
Avatar de Tixu
 
Date d'inscription: 08/2004
Localisation: Paris
Messages: 2 812
Tixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympa
Envoyer un message via MSN à Tixu
[PS2] Magna Carta : Tears of Blood

Magna Carta : Tears of Blood
Genre : raule plaiyinegue guèïm
Machine : PS2
Développeur : Softmax


Pour commencer, histoire de clarifier un point à propos duquel beaucoup de gens sont confus : ce Magna Carta sur PS2 n'est pas du tout un port du Magna Carta qui était sorti sur PC en 2001 (uniquement en Corée) mais bien un jeu unique à part entière. Certes, on peut trouver des ressemblances entre les deux jeux (nom de certains personnages et lieux), mais ça s'arrête là. Magna Carta : Tears of Blood a son propre scénario, ses propres personnages, son propre gameplay... Pour le meilleur mais également pour le pire!


Dallaaaaas, ton univers impitoyaaaaableuuuu
Sur le continent d'Efferia, une guerre impitoyable fait rage entre les humains et les Yasons. Depuis des centaines d'années, les deux races ne sont liées que par une haine réciproque et plus personne n'est capable de dire pour quelles raisons la guerre a débuté, ni qui a entamé les hostilités. Aujourd'hui, le conflit est bati autour de désirs de vengeance et de xénophobie réciproque, en un cycle de violence sans fin.
Au coeur de ce conflit, un groupe de mercenaire humains, les Tears of Blood, a été formé. Tous ont de bonnes raisons de vouer une haine féroce aux Yasons. Tous veulent mettre fin à la guerre. Et évidemment, ce sont des membres de ce groupe que l'on se propose d'incarner.

Le background, s'il est classique, n'en est pas moins relativement riche. Les relations entre Yasons et humains sont violentes et on se rend rapidement compte de l'importance du conflit. De plus, la trame scénaristique est plutôt intéressante, très mystérieuse et addictive. On pourra cependant reprocher le manque total d'humour : le jeu se prend vraiment au sérieux, et on a du mal à déceler ici et là quelques lignes de dialogue pour le dédramatiser. Du coup, l'ambiance peut assez rapidement devenir pesante voir presque dépressive.
Ceci est renforcé par un déroulement très lent du scénario, dont chaque élément s'enclenche en prenant largement son temps, comme une machine mal huilée, et par des cutscenes au rythme et à la mise en scène déroutante, toutes en poses et en mouvements "classes", mais comme ralentis.
Tout cela donne un cocktail franchement mitigé, même s'il reste indéniable que le scénario dans sa globalité est d'une grande qualité... Dommage qu'il faille arriver dans les dernières (longues) heures de jeu pour s'en rendre compte, car il est aisé de décrocher avant...


Du design particulier au graphisme léché
Il est difficile de parler de Magna Carta sans aborder au moins brièvement son chara design si particulier. Toute personne ayant posé les yeux sur des artworks du jeu s'est forcément demandé quel était le sexe de cette jeune personne mise en avant.
Clarifions les choses une fois pour toutes : tout personnage du jeu dont la poitrine n'est pas démesurée est un homme! ^^ Oui oui, même Calintz. Voilà, désolé pour ceux qui le trouvaient "mignonne".
Passé cette assimilation de l'androgynie de la plupart des personnages masculins et de la suramplification des poitrines féminines, force est de constater que les designs sont magnifiques et superbement détaillés. Et le rendu en jeu reste très fidèle pour ne pas gacher le plaisir.
Les décors sont également très travaillés, et si le jeu recyclent des stéréotypes de la fantasy (villes et chateaux volants, Marais glauques, plaines enneigées, etc...), il parvient également à se les accaparer en leur donnant une identité vraiment unique.

Pour ce qui est des effets eye candy dans les combats, le jeu en regorge également (limite trop, comme on va le voir) : ça flashouille dans tous les sens au moindre coup, les enchainements sont d'une classe incomparable, ça explose, ça nettoie les rétines, etc... Bref, à ce niveau, les esthètes seront ravis car on prend vraiment plein la tronche.

Bon, forcément, toute cette magnificience graphique se retrouve singulièrement limitée par les capacités de la PS2 et son aliasing persistant. On pourra également reprocher des couleurs souvent fades et des tons globalement ternes, qui vont avec le choix artistique du jeu, et son état d'esprit sombre et premier degré.

Par ailleurs, le jeu s'agrémente de quelques (très rares) CG de toute beauuuuté!


Dans la foulée, voyons un peu ce que je jeu nous réserve pour les oreilles.
Sur ce plan, il n'y a vraiment rien à dire, musicalement parlant tout du moins : les mélodies qui accompagnent les cutscenes, la musique puissante et entrainante des combats, les musiques d'ambiances dans les maps et les donjons, tout à ce niveau est d'une rare qualité. Tout y fait dans la surenchère, avec une inspiration très nette qui lorgne du côté du maître Nobuo uematsu officiant sur les Final Fantasy. Mais c'est de la surenchère qui en jette vraiment. La musique de certains donjons et combats passe d'ailleurs maintenant régulièrement dans mes playlists.
Les bruitages, pour leur part, sont relativement anecdotiques et sans grande importance : les schlings et les paf des coups sont bien faits, c'est tout ce qu'on leur demande dans un RPG.
Le point noir, comme souvent, ce sont les doublages. A part le personnage de Calintz, interprêté avec la classe et l'assurance qui lui conviennent, et un ou deux autres personnages important (Raul et Rianna), le reste touche à la catastrophe. Les doubleurs donnent l'impression d'avoir enregistré sous Valium, articulant péniblement et avec une lenteur désespérante, faisant des pauses à des moments totalement inadéquats et composant des voix souvent inadaptés. C'est à se demander s'ils avaient la moindre idée de ce qu'on leur demandait de dire. Vraiment dommage.
__________________
http://zapier.planetemu.net/planetars/2012/bannieres2012-felicitations/17.png
Tixu est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 16/02/2006, 18h34   #2
Tixu
Dooood
 
Avatar de Tixu
 
Date d'inscription: 08/2004
Localisation: Paris
Messages: 2 812
Tixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympa
Envoyer un message via MSN à Tixu
Le coeur du jeu : gameplay et somnolence
La majorité de ce qui se passe en dehors des combats est tout à fait classique dans ce style de jeu (menus, équipement, marchands quêtes annexes totalement anecdotiques, identification d'objets, fabrication de talismans en en fusionnant deux, etc...), je vais donc me concentrer sur le système de combat.
Ce système est à la fois relativement complexe à aborder et très simple une fois que l'on a compris son fonctionnement.
Il s'agit d'un intermédiaire entre le système ATB des Final Fantasy, Star Ocean et Shadow Hearts et son Judgment Ring. Oui oui, tout ça à la fois. On peut se dire que ça parait un peu ambitieux et bien... oui, en effet, ça l'est, et force est de constater que tout n'est pas réussi, loin de là.
On contrôle donc un personnage, sur trois disponible. Une barre se remplit permettant de signaler quand ce personnage sera capable d'agir et cette barre s'arrête si on se déplace. Une fois qu'elle a atteint le point d'action, on peut balancer un coup, utiliser un objet ou changer de style de combat.
Si l'on choisit de lancer un coup, une roue apparait, et il faut alors entrer une séquence de trois boutons à base de O et de X, séquence qui dépend de l'élément (ou Chi) du coup que l'on désire lancer. Cette séquence devra être entrer en respectant un certain rythme. Ce sera la même chose si l'on veut lancer un sort, soit dit en passant.
Au delà de cela, se rajoute certaines subtilités : le Chi est limité durant un combat pour chaque élément, il faudra donc savoir jongler entre les éléments (et donc les personnages) pour optimiser l'utilisation du Chi (du moins en théorie); Il y a également une jauge qui se remplit à mesure que l'on enchaine les coups parfait (c'est à dire un timing parfait dans les séquences). Cette jauge permet de lancer un coup plus puissant quand on décide de la vider... cependant, elle se vide également si on rate un coup, ce qui a une étrange tendance à arriver pile quand on veut l'utiliser (à croire que les développeurs l'ont programmé pour qu'elle se synchronise avec le taux de stress du joueur).
On a également accès à deux autres styles de combat : l'un permet de contrer l'attaque de l'adversaire en devinant son Chi, l'autre de lancer des gros combos de la mort qui tue, impressionnant visuellement, mais presque inutiles en pratique.
Que ressort-il de cette explication brumeuse et, j'imagine, peu claire pour qui n'a pas touché au jeu : le système de combat est d'une simplicité déconcertante, en réalité, mais il se cache sous un aspect complexe qui masque sa réelle pauvreté.
Du coup, dans les premières heures de jeu, chaque combat est un émerveillement, car les animations sont belles et que l'on trip à chaque fois que l'on en découvre une nouvelle.
Et au bout d'un moment, on se lasse de voir toujours, encore et encore les mêmes animations, car on se met très rapidement à n'utiliser qu'un seul personnage (Calintz) dont la puissance rend l'utilisation des autres douloureuse. Pire, les combats durent de plus en plus longtemps, jusqu'à atteindre la durée faramineuse de 5 longues minutes pour un petit combat pourri contre le moindre monstre que l'on croise.

Et c'est ainsi que le jeu devient extrêmement frustrant, car d'une part son gameplay est franchement fastidieux, d'autant que les déplacements sont assez lents si l'on ne veut pas être pris par surprise lors des combats (ah oui, point positif : les combats ne sont pas aléatoires, ouf), mais d'autre part, plus on avance et plus on veut connaitre le fin mot de l'histoire et donc avancer, tout en sachant que la moindre partie de gameplay va nous horripiler.
C'est assez étrange.
Finalement, le jeu redevient agréable dans les deux dernières heures, grâce aux derniers pouvoirs de Calintz et à une accélération brutale du scénario, mais avant ces deux dernières heures, il y a au bas mot 50 loooongues heures de frustration, d'envie d'avancer et d'envie de flinguer sa console au moindre combat.

Bref, finir Magna Carta, ça se fait dans les larmes et la sueur ^^ Arrivé à la fin, on se rend compte que le jeu est satisfaisant, mais avant ça, on en aura ch** puissament!

J'oubliais, le détail qui tue, le gros défaut du jeu : les temps de chargement! Ceux-ci sont tout bonnement indécent : un combat, un temps de chargement, un changement d'écran un temps de chargement, une cutscene... je vous laisse deviner. Et ces temps de chargement son long, très long! Attendre une dizaine de seconde avant de reprendre la main après un combat qui lui même à durer 5 minutes, je vous assure que ça donne envie d'aller en Corée pour étriper les développeurs.


Magna Carta : Tears of Blood est donc un RPG tout en contradiction, que l'on peut à la fois apprécier et haïr. Personnellement, je ne regrette pas d'y avoir joué, mais si c'était à refaire, je m'en serai passé. Et il est évident que le DVD n'aura plus jamais l'occasion de tourner dans ma PS2!
Donc, pour ceux qui seraient intéressés, vous êtes prévenus : vous connaîtrez la frustration intense d'un jeu dont vous déplorerez les aspects les plus importants du gameplay, mais dont l'histoire et la profondeur des personnages vous accrochera tout de même...


Note Globale : 13/20


PS : une fois n'est pas coutume (enfin, si en fait ^^), les screenshots brillent par leur abscence ^^ Cependant, vous pourrez en trouver tout plein ici : http://media.ps2.ign.com/media/691/691292/imgs_1.html

PPS : mouarf, la limite de 10000 caractères m'a fait mal ^^ Va falloir que je me force à raccourcir un peu mes tests
__________________
http://zapier.planetemu.net/planetars/2012/bannieres2012-felicitations/17.png
Tixu est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/02/2006, 00h13   #3
Brice
What else ?
 
Avatar de Brice
 
Date d'inscription: 07/2004
Localisation: Coulommiers
Messages: 3 708
Brice est une lumièreBrice est une lumièreBrice est une lumièreBrice est une lumièreBrice est une lumièreBrice est une lumière
Envoyer un message via MSN à Brice Envoyer un message via Skype™ à Brice
Citation:
Envoyé par Tixu
Et c'est ainsi que le jeu devient extrêmement frustrant, car d'une part son gameplay est franchement fastidieux, d'autant que les déplacements sont assez lents ... mais avant ces deux dernières heures, il y a au bas mot 50 loooongues heures de frustration, d'envie d'avancer et d'envie de flinguer sa console au moindre combat.
Bref, finir Magna Carta, ça se fait dans les larmes et la sueur ^^ Arrivé à la fin, on se rend compte que le jeu est satisfaisant, mais avant ça, on en aura ch** puissament!
Pour qu'une personnes comme toi, aimant finir ses RPG de fonds en combles, pense ça, c'est qu'il doit objectivement être vraiment ...chiant comme jeu
__________________
http://tbn0.google.com/images?q=tbn:Eqg32m6kUN4aCM:http://www.castlerock.it/avatar/Guybrush%2520Threepwood.jpg
Brice est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/02/2006, 01h15   #4
Tixu
Dooood
 
Avatar de Tixu
 
Date d'inscription: 08/2004
Localisation: Paris
Messages: 2 812
Tixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympa
Envoyer un message via MSN à Tixu
T'as tout à fait compris où je voulais en venir ^^
Honnêtement, avec le recul, il vaut le coup seulement pour le scénario et les deux dernières heures de gameplay. Et évidemment, dans un RPG ce n'est largement pas suffisant!
Je ne conseille très franchement à personne de s'y mettre sans avoir conscience de ses défauts horripilants...
__________________
http://zapier.planetemu.net/planetars/2012/bannieres2012-felicitations/17.png
Tixu est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/02/2006, 06h50   #5
dorthian
Invité
 
Messages: n/a
salut, moi les temps de chargements ne m'ont pas trop derangé dans la mesure ou j'installe tout mes jeux sur disque dur... Par contre malgré le fait que j'adore les rpg's plus que les autres jeux, je viens de faire une pause , là ... au bout de cinquantes heure, je sature , les combats me soulent, et faire du lvl-up dans ce jeux est a proscrire tant les combats sont lourds .... C'est le second jeux a me decevoir au niveau des combats, Xenosaga2 etait le 1er, mais xeno au moins je l'ai terminé, ce qui ne risque probablement pas d'arriver avec magna carta.... dommage car le scenar demonte bien...
Autre point noir du jeu, certains personages vraiment peu charismatiques, comme chris (il est laid et sa voix est une horreur) et azel (le clone de calintz) ... par contre agreian ,raul et calintz, que du bonheur ^^ !!!!
  Réponse avec citation
Réponse


Utilisateurs regardant la discussion actuelle : 1 (0 membre(s) et 1 invité(s))
 
Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Magna Carta !! DarrkGanasch Ordinateurs 1 20/12/2002 20h01


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 23h53.


vBulletin® v.3.8.7, Copyright ©2000-2018, Jelsoft Enterprises Ltd.