Précédent   Planet Emulation Forums > Jeux Vidéo > Tests de jeux

Tests de jeux Présentez ici vos tests de jeux vidéo, anciens ou actuels, et lisez ceux des autres.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 14/03/2005, 18h02   #1
Tixu
Dooood
 
Avatar de Tixu
 
Date d'inscription: 08/2004
Localisation: Paris
Messages: 2 812
Tixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympa
Envoyer un message via MSN à Tixu
Final Fantasy X-2
Machine : PS2
Genre : RPG
Nombre de joueurs : 1
Editeur/Développeur : Square-Enix


Ah, la série des Final Fantasy... Sûrement l'une des séries les plus populaires et les plus marquantes du paysage vidéo-ludique, c'est également l'une de celles qui a subit les évolutions les plus déboussoulantes et les plus originales dans le cercle des RPG consoles. Cette série a un public de fans déchaînés attendant au tournant chacun de ses épisodes avec crainte, vénération et impatience. Un public que Square se fait fort d'essayer de ne pas décevoir tout en s'efforçant d'ajouter des éléments novateurs dans tous les opus. Et dans un tel cadre, FFX-2 était un pari des plus risqués, tout d'abord car il déroge à l'une des règles de la série dont aucun épisode n'est une suite d'un précédent, ensuite parce que Nobuo Uematsu n'y est pas en charge de la musique et enfin car son déroulement n'a finalement plus grand chose à voir avec le reste de la série...
Pari réussi ou non? C'est que je vais essayer de déterminer.

Scenar or not scenar?
C'est l'une des premières questions que l'on peut se poser en débutant une partie de ce FFX-2... Y a-t-il un scénario digne de ce nom? La fin de FFX était l'une des plus belle de la série, à la fois belle et dramatique, que l'on est aimé ou non le jeu dans son ensemble, elle n'en reste pas moins une fin magistrale, débordante de sentiments et de mélancolie. Avec un épisode se terminant ainsi il était risqué de tenter de faire une suite et pourtant c'est bien le choix que Square a fait. L'histoire se déroule donc 2 ans après la fin de FFX. Sin n'est plus et la Félicité tant attendue est devenue une réalité. Cependant, le monde n'est pas pour autant paisible, car deux factions se livrent une bataille pour le moment relativement calme mais au bord du conflit armé. On a donc d'un côté La Ligue des Jeunes, rejetant les enseignements de Yevon et résolumment dynamique, elle s'acharne à reconstruire le monde que Sin a presque détruit. De l'autre, l'Eglise de Neo-Yevon reprenant à son compte les enseignements de Yevon malgré la destitution de l'Eglise dans FFX, elle s'attache à reconstruire les esprits des habitants de Spira, en essayant de leur faire oublier les fautes du passé. Au delà de ses considérations, on retrouve Yuna, aujourd'hui chasseuse de sphères au côté de Rikku et de Paine, une nouvelle venue, elle essaie désespéremment de trouver un moyen de revoir Tidus après avoir visionné une sphère dans laquelle il semble apparaitre...
Une chose est certaine, c'est que Square a fait du bon boulot pour créer à nouveau un background intéressant et immersif à partir des bases de FFX. Cependant, on peut avoir peur que le scénario de l'ensemble soit un peu léger... Bon, soyons clair, il l'est! Certes il est loin d'être aussi léger que ce que l'on peut craindre pendant les premières heures et devient de plus en plus sombre à mesure que l'aventure avance, mais il est loin des aventures épiques que nous proposent les autres Final Fantasy. Il est également beaucoup plus court et moins rempli en rebondissement... D'ailleurs ne nous leurrons pas, le scénario s'il n'est pas totalement inintéressant (car il tout de même assez prenant et on est curieux de savoir comment l'histoire se termine) n'est qu'un enrobage à un jeu dont le principe est quant à lui résolumment génial.

Des bimbos sexy et du déjà-vu
Passons un peu en revue la qualité graphique du jeu. Si vous avez trouvé FFX magnifique (difficile de le trouver moche, en même temps) vous trouverez forcément FFX-2 tout aussi beau... pour la bonne et simple raison que le moteur graphique est le même, la qualité de la modélisation est la même, les textures des décors sont les mêmes... mmm, attendez! Ah mais les décors eux mêmes sont les mêmes! Oui oui, on ne peut pas dire que Square se soit foulé : les environnements sont à l'identique ceux de FFX. Certes il y a quelques endroits originaux, mais ceux-ci se comptent sur les doigts d'une main. Alors évidemment, c'est toujours aussi magnifique mais on se dit quand même que c'est un peu abusé... Enfin, ça fait partie du pari que Square à choisi de prendre en faisant de FFX-2 une suite proche dans le temps de FFX. En revanche, on peut noter que de nouveaux monstres répondent à l'appel, et ceux-ci sont vraiment magnifiques. Et bien sûr la nouveauté graphique réside principalement dans nos trois Droles de Dames, nos héroînes de choc et -surtout- de charme. Rikku est sexy comme rarement une héroïne de jeux vidéos l'a été, Yuna est elle aussi plutot mignonne et Paine, si elle est un peu le garçon manqué du trio, a également son charme.
En bref, c'est aussi joli que FFX, et pour cause, et on a droit des héroïnes aux atouts non négligeables qui font passé la pilule des décors déjà vus.


Un FF sans Nobuo Uematsu...
Une chose fait cruellement défaut à ce Final Fantasy et c'est l'une des choses qui le rend également complètement à part des autres épisodes : l'absence de Nobuo Uematsu en tant que compositeur des mélodies... Les musiques se cadrent dans le ton de l'esprit apporté par nos trois héroïnes : pop, déjanté et djeunz. Du coup, on a droit de la musique aux influences très dance et pop music (au sens varietoche internationale) ce qui donne un esprit assez particulier... je donnerai donc mon avis personnel : franchement pour moi c'est le gros poin négatif du jeu... Les musiques m'ont vraiment barbé (rhaaa, la musique du Celcius, quelle horreur!) et c'est dommage car habituellement c'est l'un des points les plus immersifs et les plus débordant d'émotions des FF. Finalement, il n'y a que deux morceaux qui m'ont plus : la chanson d'intro, très disco/pop, vraiment naze mais elle me fait tripper comme un con, et la magnifique chanson 1000 words, vers la fin du jeu, qui m'a fait frissonner.

Un principe original
Parlons maintenant du principe même du jeu. Déjà au niveau de la progression on avance de manière totalement non linéaire. Dès le début, Spira nous est totalement accessible. On peut visiter la région que l'on veut dès le prologue fini. C'est une manière de jouer qui change complètement de ce qu'on a pu connaitre dans les autres FF puisque chaque région dans laquelle on peut se rendre nous propose soit une mission "importante" qui fait avancer la trame du scenario, soit une mission secondaire qui nous renseigne un peu plus sur le background de telle faction ou de tel personnage, et surtout permet de devenir plus puissant en acquérant de nombreux objets bien meilleurs que ceux auxquels on peut prétendre en faisant seulement la quete principale.
D'ailleurs ces missions annexes sont vraiment loin d'être une part négligeable du jeu, bien au contraire puisque 60% du jeu y est consacré! Ainsi, en faisant seulement les missions importantes, on peut arriver jusqu'à la fin en une petite trentaine d'heures, peut être même moins, mais on passe à côté d'énormément de choses et on aura pas accès aux meilleures fins du jeu (il en compte 4 en gros). En faisant les quêtes annexes, en revanche, il est possible de passer une centaine d'heure avant de venir à bout de tout ce qui nous est proposé, ce qui amène à une durée de vie plus qu'honorable.
De plus, il possible de recommencer le jeu en new game +, conservant tous les objets, compétences et métiers (les vétisphères dont je vais parler dans un instant) acquis, solution excellente que l'on ne voit pas assez dans les RPG, et qui permet de vite suivre la trame scénaristique et de se replonger dans le jeu pour faire ensuite toutes les quêtes secondaires (bon, perso, comme je suis un malade dans ma tête, j'ai fait toutes les quêtes secondaires dès ma première partie).
Tout ce système est vraiment bien fait et finalement, même si on doit revisiter plusieurs fois les mêmes régions, on ne s'ennuie jamais, car il y a toujours de nouvelles quêtes à réaliser et énormément de minis jeux plutot divertissants.

Défilé de mode
Mais le coeur du jeu, ce qui en fait vraiment un bon jeu, c'est son système de vétisphère. Les vétisphères sont l'équivalents des métiers habituels de la série. On aura donc une vétisphère pour chaque métier : guerrière, voleuse, mage blanc, mage noir, samurai, etc... Le nombre de vétisphère est assez important.
Ces vétisphères doivent être placées sur des palettes de manière stratégique et ces palettes sont équipées sur les héroines. Chaque héroine aura donc accès à un nombre limité de vétisphère et il faudra faire des choix tactiques cruciaux.
En combat, on peut changer de vétisphère à n'importe quel moment, ce qui donne lieu à une petite animation à la sailor moon assez longue, assez classe et que l'on peut couper (ouf!) et c'est là que le jeu explose et trouve son apogée. Ce système rend les combats très stratégiques, car il faut gérer les métiers de chaque fille en fonction de la situation, et surtout d'un dynamisme vraiment excellent. Au début ça va très vite et la difficulté s'en trouve accrue, ce qui n'est pas pour déplaire aux fans. Bon, en progressant et en apprenant à ce servir de certaines vétisphère, les choses deviennent plus faciles, mais certains ennemis sauront vraiment donner du fil à retordre.
Ce système de combat et de vétisphère est tout bonnement génial! J'enrage qu'il n'ai pas été intégré à un FF plus ambitieux et moins "petites culottes spirit", mais ne boudons pas notre plaisir : il rend le jeu vraiment addictif et décuple son intérêt qui avec un autre système aurait pu être vraiment une bouse.


Au final, ce jeu m'a tout de même plu, en particulier grâce à son système de combat génial. Certes ce n'est pas un chef d'oeuvre en matière de RPG, mais c'est loin d'être un mauvais jeu. En fait, on peut surtout lui reprocher la légèreté globale de son scenario. Mais ceci est vraiment compensé par un système de jeu unique et excellent qui en fait un bijou de dynamisme. Pour moi c'est un RPG-level up : le scenario devient anecdotique, et on joue surtout pour acquérir de nouvelles vétisphères et palettes et pour les améliorer. Les quêtes secondaires sont assez sympathiques et originales, ce qui rend la progression agréable. Bref, pour moi ce jeu est à réservé en priorité aux fans de FFX qui veulent connaître le fin mot de l'histoire (même si je dois avouer que l'on est un peu déçu à ce niveau, finalement) et à ceux qui sont en quête de challenge dans un RPG et d'une manière de jouer originale.


global
Graphisme : 16/20 (c'est très joli, rien à dire, malgré les limitations techniques de la PS2 et son aliasing persistant. Cependant, on regrettera de ne pas trouver plus de décors originaux. Les cinématiques pour leur part, bien que peu nombreuses sont belles à pleurer!)

Musique/sons : 12/20 (Nobuooo! Reviens!! Les musiques sont assez horripilantes pour la plupart, à part quelques rares morceaux, pas trop désagréables mais un peu anecdotique : on ne se surprend pas à les fredonner contrairement aux morceaux du maitre. La note est remontée par les deux chansons du jeu dont l'une est vraiment magnifique)

Scénario : 13/20 (Soyons franc, le scénario est anecdotique. Son synopsis doit tenir sur deux pages. C'est dommage car le background développé pour la Félicité est intéressant. En fait, finalement, je crois que le scénario aurait été meilleur s'il avait totalement assumé son côté cucu la praline, plutot que de se focaliser sur la sombre menace qui pèse sur Spira. Mais je pense que c'est un choix voulu par Square : un scenar sans prétention pour un principe de jeu excellent... bizarre mais bon...)

Gameplay : 17/20 (Le côté vraiment le plus positif du jeu. Les vétisphères et les combats sont un excellent système qui s'inspire du système de jobs que l'on peut voir dans FFV pour en faire le point focal du jeu autour duquel tout gravite. Dynamique, original, plein de challenge, c'est un bonheur. Pour moi, il est juste dommage qu'il ne l'est pas rendu encore plus ambitieux.

Global : 15/20 (FFX-2 est un bon jeu, entaché par quelques défauts inhérents à sa conception et à son statut de suite. Cependant, il serait dommage de le bouder car il réserve de bonnes surprise et un grand plaisir de jeu à ceux qui se plongeront dans son système de progression.)


PS : désolé, pas de screenshots, je suis pas très doué pour ça et j'ai quelques scrupules à mettre des screens qui ne sont pas de moi comme je l'ai fait dans mon test de ToS
__________________
http://zapier.planetemu.net/planetars/2012/bannieres2012-felicitations/17.png
Tixu est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse


Utilisateurs regardant la discussion actuelle : 1 (0 membre(s) et 1 invité(s))
 
Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h07.


vBulletin® v.3.8.7, Copyright ©2000-2019, Jelsoft Enterprises Ltd.