Précédent   Planet Emulation Forums > Jeux Vidéo > Tests de jeux

Tests de jeux Présentez ici vos tests de jeux vidéo, anciens ou actuels, et lisez ceux des autres.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 17/11/2005, 14h18   #1
Tixu
Dooood
 
Avatar de Tixu
 
Date d'inscription: 08/2004
Localisation: Paris
Messages: 2 812
Tixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympa
Envoyer un message via MSN à Tixu
Xenosaga II - Jenseits von Gut und Bose
Genre : airpégé
Machine : Péhessdeu
Developpeur/Editeur : Monolith/Namco


Xenosaga II est l'un de ces ovnis du jeu vidéo, dont la sortie en europe est aussi réjouissante qu'incompréhensible. Le premier n'ayant jamais mis les pieds dans nos contrés, on peut s'interroger sur la décision de Namco de nous sortir le second opus... Mais cela ne devrait pas empêcher les amateurs de RPG de se plonger dans ce jeu ambitieux, certes très polémique de part son approche assumée qui le rapproche d'un film intéractif, mais ô combien enrichissant par bien des aspects.

Film ou jeu?
Xenosaga II se déroule dans un univers totalement SF, loin des univers qui sont d'ordinaire le cadre des RPG. On peut rapprocher son ambiance d'un Star Ocean 3, mais là où le soft de Tri-Ace ne s'assume pas totalement, puisqu'il projette très rapidement le joueur dans un monde beaucoup plus conventionnel, celui de Monolith, lui, exploite totalement son cadre, pour le meilleur ou pour le pire.
L'histoire en elle-même est d'une complexité rare pour un jeu video, et évidemment, il est impossible d'y comprendre quoi que ce soit sans avoir joué à Xenosaga... Heureusement, un DVD est là pour nous apprendre ce qui s'est déroulé durant le premier opus, et si quelques scènes du jeu manquent à l'appel, le DVD (dont le visionnage prend tout de même 5 heures) suffit à comprendre l'histoire, ouf! Pour ceux qui ne veulent rien rater, un petit saut sur internet devrait suffir à combler les quelques manques du DVD.

A peine une nouvelle partie lancée, le ton est donné : on aura pas l'occasion de contrôler un personnage avant qu'une longue cinématique d'un bon quart d'heure soit passée. Et ce sera comme ça durant tout le jeu : c'est un parti pris; après on aime ou on aime pas. Personnellement, ça ne me dérange pas, car ces cinématiques ne sont pas là pour faire joli, mais bien pour développer un scénario et des personnalités complexes, sans parler des nombreuses réflexions philosophiques qui enrichissent un jeu, tout en en rendant l'accès difficile. Les personnages sont, en effet, loin des stéréotypes que l'on voit d'habitude, tous ont divers degré de profondeur et leur personnalité n'est pas définie par un simple concept, genre "le rigolo", "le torturé", "la jeune fille innocente", etc... On est loin de cela, ici. D'ailleurs, toute la saga est orientée autour d'une reflexion sur les écrits de Nietsche, comme le laisse deviner le sous titre du jeu, pronant donc l'abolissement des concepts de bien et de mal, et développant la soif qu'a l'humain d'accéder à divers degrés de puissance (physique, morale, théologique, politique, scientifique, etc...).
Entre le jeu, la réflexion philosophique et le film intéractif, Xenosaga se pose là, et assume totalement son choix narratif.

Passons donc sur cette forme qui va forcemment diviser les foules pour se concentrer sur les aspects plus classiques.


Tiens, encore un couloir
Graphiquement, c'est très inégal. Le design des personnages est propre et plutôt inspiré (globalement meilleur que dans le 1, à l'exception de KOS-MOS, que je trouve bien plus sexy dans son premier costume, hehe), et leur modélisation soignée. On regrettera par contre, le manque d'expression des visages lors des cinématiques, ce qui est assez dommageable étant données leur fréquence et leur longueur. Pour ce qui est des décors, c'est assez spécial : on passera le plus clair de notre temps à se balader dans les couloirs de stations spatiales ou d'immeubles asseptisés, cadre obligé d'un univers SF. Du coup, c'est relativement épuré, et pourtant, de temps en temps, on tombera d'admiration devant un paysage magnifique aperçu au travers de la baie d'une station en orbite autour d'une planète, ou encore devant la vision à l'évocation poétique d'un vaisseau survolant un océan au dessus duquel le soleil se couche dans un mélange d'azur et d'ocre. Mais bon, la plupart du temps, quand même, on traversera des couloirs gris et ternes, à l'exception des décors extérieurs plus vivants et animés.
Lors des combats, on est également servi par de nombreux effets lumineux franchement bien faits et par des coups spéciaux dont la mise en scène grandiloquente ravira ceux qui sont en manque d'invocations "à la FF".

Aïeeeeeuuu, mes oreilles!
LE point le plus négatif du jeu!! Franchement, le compositeur dont j'ai oublié le nom, en charge des musiques des séquences de jeu devrait se faire virer très très vite! Ses musiques sont tout bonnement insupportables, et pour ceux qui apportent une grande importance à l'ambiance sonore d'un titre (et j'en fait partie), c'est une torture pure et simple. Certes le jeu se déroule dans un cadre SF, mais était-ce pour autant nécessaire de nous agresser les tympans avec des beep beep dignes de la NES et des mélodies dance répétitives, stridantes et vraiment mal inspirées? Heureusement les musiques des donjons s'en tirent un peu mieux, mais on est vraiment loin de quelques chose d'audible.
Heureusement, les cinématiques, elles, sont agrémentées par des morceaux composés par Yuki Kajiura (Noir, Madlax, .Hack), et d'un coup c'est beaucoup plus agréable. On est pas mécontent finalement que la moitié du jeu soit fait de cinématiques!

Pour ce qui est des doublages, ils collent bien aux personnages et sont plutôt bien joués : ça sonne juste et les diverses personnalités sont respectées. Mention spéciale au doubleur d'Albedo, dont la folie est parfaitement retranscrite dans la voix et ses intonations.


Pim, Pam, Poum (oui bon, on fait ce qu'on peut hein ^^)
Je frémis à l'idée de devoir décrire le système de combat... Pas parce qu'il est inintéressant, bien au contraire, mais parce qu'il est très complexe. Déjà, il se présente de manière assez dynamique pour du tour par tour, ce qui est toujours sympa. Chaque personnage peut attaquer en utilisant une combinaison à base des boutons carré, triangle et rond, pour assener des combos sur les ennemis. En plus de ça, il est possible d'utiliser des magies, mais également de "stocker" (accumule de la puissance pour lâcher des combos plus puissants ou des coups spéciaux), concept dont l'assimilation est primodiale. Une barre de "Boost" se remplit également à chaque coup que l'on porte, permettant d'appeler un personnage à attaquer avant son tour ou juste après le tour d'un ennemi. Bref, rien qu'avec tout ça, c'est assez complexe, mais ce n'est pas tout.
Dans ce jeu, les résistances et faiblesses des ennemis jouent un rôle très important. Ainsi, les ennemis possèdent des résistances élémentaires, mais également à certains type de dégat (tranchant, perforant, etc...) ainsi qu'une défense particulière, appelée "Zone", et qu'il faudra apprendre à percer en réalisant les bons combos en ouvrant le combat, en fonction de l'adversaire. Une fois cette zone percée, on pourra alors s'en donner à coeur joie, envoyer l'ennemi dans les airs ou l'aplatir au sol pour réaliser divers types de combos (un peu comme dans Shadow Hearts 2).
Tout cela demande un certain temps d'apprentissage, mais une fois que l'on a bien compris comment ça marche, c'est du pur plaisir.

Certains passages feront intervenir des combats à bord de méchas. Ceux ci sont plus basiques car on y oublie le concept des zones. Ils sont cependant plutôt sympas, bien qu'un peu moins intéressants que les combats à pieds, tout de même.

Pour nous aider dans les combats, les personnages pourront débloquer des compétences au fur et à mesure en dépensants les points glanés au cours des combats, augmentant ainsi progressivement les possibilités stratégiques. Chaque personnage a à sa disposition les mêmes compétences que les autres (à une exception près), et ce sera donc au joueur de leur donner l'orientation qu'il désire, en sachant que tous les personnages auront leur utilité dans certaines situations particulières.
Les habitués des RPG seront également étonnés par l'absence de monnaies et de marchands. Là encore, il s'agit d'un parti pris réaliste (vous croisez souvent des marchands d'armures et d'armes dans la rue, vous?) qui n'entache en rien le gameplay au final, l'équipement étant remplacé par l'achat des compétences, et les objets se gagnant relativement souvent à la fin des combats ou dans des coffres (forcément, le réalisme en prend un coup, là ^^).

Un petit mot sur la difficulté : Xenosaga II est difficile, c'est dit. La moindre erreur peut être fatale, si elle arrive au mauvais moment, le moindre combat s'il n'est pas bien abordé peut se révéler désastreux et aboutir à un écran de game over. Au contraire d'un Final Fantasy, où l'on peut venir à bout de n'importe quel ennemi non optionnel sans maitriser à fond le système de combat, il sera ici totalement indispensable de comprendre parfaitement comment exploiter les faiblesses de l'ennemi pour le vaincre, sous peine de s'exposer régulièrement à de lourdes punitions en règle.


Au delà des combats et des cinématiques...
... et bien il n'y a pas grand chose.
Le reste du jeu est somme toute très classique : les déplacements dans les donjons n'ont rien de phénoménaux, la seule astuce de gameplay pour les rendre attractifs étant la possibilité de faire éxploser certains éléments du décors pour ouvrir des passages ou trouver des objets cachés, ce qui n'est pas vraiment folichon. En ville, on pourra également accéder à quantité de quêtes secondaires, souvent sous la forme de mini-jeux, dont l'intérêt va du soporifique à l'amusant, mais qu'il faudra tout de même faire pour accéder aux pouvoirs les plus intéressants du jeu.
En bref, l'intérêt du jeu ne réside pas dans ces passages annexes, mais bien dans ses combats originaux et dans son scénario démentiel.


Pour finir, je dirai un petit mot sur le lien entre Xenosaga et Xenogears. Les deux sont issus de l'imagination de Tetsuya Takahashi, qui bossait initiallement chez Square. Il avait proposé un projet ambitieux, dont Xenogears devait être le 5e épisode (le fameux Perfect Work). Cependant, Square ne lui a pas donné les crédits nécessaires et seul Xenogears a pu être réalisé (et encore, le développement a subi d'énormes coupes de budget). Du coup, Takahashi a fondé sa propre boite, Monolith, et Namco lui a fourni les crédits dont il avait besoin. Cependant, Xenosaga n'est pas le Perfect Work original. Le scénario a été totalement remanié (vraisemblablement pour des histoires de droits) et, si l'ont retrouve des thèmes et des personnages qui ont leur écho dans Xenogears, ce n'est ni le même univers, ni la même saga.
Par ailleurs, alors que Xenosaga devait être composé de 6 épisodes, à la base, il semble que le troisième opus (Also Sprach Zarathustra) sera finalement le dernier (manque de budget? lassitude de l'équipe? feinte narrative préparant une seconde trilogie? on en sait rien pour le moment).


En conclusion, Xenosaga est un jeu à la fois plein de lacunes, plus ou moins profondes, mais également très riche, tant en terme de gameplay (pour ses combats) qu'en terme scénaristique (sûrement le projet le plus ambitieux du monde video-ludique à ce niveau, allant même au delà de ce que donnait Xenogears si l'on met les épisodes bout à bout, en espérant que le 3 soit à la hauteur).
Son parti pris cinématographique le réserve à un public préparé à se taper de longues et fréquentes cinématiques et avide d'un scénario riche mais avare en révélations (le 3 devrait lever presque tous les mystères), l'épisode 2 soulevant plus de questions qu'autre chose, au final.
Je me passerai finalement de donner une note globale, car ce que l'on peut tirer du jeu est trop dépendant de la manière dont on l'aborde. Pour moi il mérite une excellente note, malgré ses défauts, mais quelqu'un qui n'en perçoit pas la profondeur pourra le considérer comme une daube, j'imagine.

En bref, à essayer, mais à ne pas mettre entre toutes les mains, d'autant qu'il faut une bonne dose de maturité pour appréhender le scénario, ses implications et la personnalité des protagoniste, en particulier celle du dément Albedo, malsain et dérangeant, qui nous met clairement face à notre propre folie.
__________________
http://zapier.planetemu.net/planetars/2012/bannieres2012-felicitations/17.png
Tixu est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/11/2005, 15h43   #2
loki555
Nouveau Membre
 
Avatar de loki555
 
Date d'inscription: 03/2003
Localisation: Entrain de botter le cul a se connard de Lu Bu >_>;;
Messages: 97
loki555 sait se tenir
Envoyer un message via AIM à loki555
Puisque tu parles de gears,je crois que namco deverait faire un remake de gars moins les LONGUE scene enuiyante du 2e CD >_<
loki555 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 17/11/2005, 15h49   #3
Tixu
Dooood
 
Avatar de Tixu
 
Date d'inscription: 08/2004
Localisation: Paris
Messages: 2 812
Tixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympa
Envoyer un message via MSN à Tixu
tu parles de Xenogears? Si c'est ça, c'est n'importe quoi... Déjà c'est Square-Enix qui en a les droits (Namco s'occupe de Xenosaga, justement!!). En plus, les "longues scènes ennuyantes" du second cd ont, certes, une narration particulière, mais sont franchement indispensable pour le déroulement de l'histoire, puisqu'elles commencent réellement à dévoiler le rôle des différents protagonistes, des anima relics et surtout du Contact...
__________________
http://zapier.planetemu.net/planetars/2012/bannieres2012-felicitations/17.png
Tixu est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/11/2005, 21h21   #4
Bomber
Légende non-officielle.
 
Avatar de Bomber
 
Date d'inscription: 10/2001
Localisation: Près de Lille
Messages: 6 334
Bomber est évité même par les mouchesBomber est évité même par les mouchesBomber est évité même par les mouchesBomber est évité même par les mouches
Envoyer un message via MSN à Bomber
Tixu tu as bien résumé le truc =)

Pour moi XS2 est énorme au niveau du scénar (je parle pas sans savoir j'ai finit le 1 a fond et le 2 aussi en ricain), mais pour ça faut avoir joué au 1 (ou matté le DVD, mais jouer c'est mieux ). Par contre faut pas etre frustré pour matter les cinématiques pendant 85% du jeu...

Sinon, pour le systeme de combat est le plus lourdingue que j'ai jamais vu (autant au niveau du combat en lui meme quye du systeme d'upgrade), une simple baston peu parfois prendre 10 minutes... je l'aime pas du tout, celui du 1 était meilleur !!
Le 3 reprendra normalement la dynamique du 1.

Citation:
Le design des personnages est propre et plutôt inspiré (globalement meilleur que dans le 1, à l'exception de KOS-MOS, que je trouve bien plus sexy dans son premier costume, hehe)
Mais non, quand t'as les Swimsuit c'est très bien !! Shion Kos-Mos

Moi j'ai adoré, mais il doit pas y en avoir des masses comme moi ^^
__________________
http://zapier.planetemu.net/planetars/2013/bannieres-2013/bomber-planetars2013-bannieres.gif + 2014
Bomber est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/11/2005, 23h30   #5
Tixu
Dooood
 
Avatar de Tixu
 
Date d'inscription: 08/2004
Localisation: Paris
Messages: 2 812
Tixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympaTixu est vraiment sympa
Envoyer un message via MSN à Tixu
quand les combats durent dix minutes, c'est que t'es mauvais Bomber
Quand tu maitrises le système de faiblesses et de zones, les combats sont vite torchés, même contre les boss
__________________
http://zapier.planetemu.net/planetars/2012/bannieres2012-felicitations/17.png
Tixu est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 19/11/2005, 20h32   #6
Bomber
Légende non-officielle.
 
Avatar de Bomber
 
Date d'inscription: 10/2001
Localisation: Près de Lille
Messages: 6 334
Bomber est évité même par les mouchesBomber est évité même par les mouchesBomber est évité même par les mouchesBomber est évité même par les mouches
Envoyer un message via MSN à Bomber
Ca m'etonnerai que je sois mauvais surtout en ayant fais 2 fois le jeu donc la 2ème avec soluce pour avoir la save parfaite pour le 3...
__________________
http://zapier.planetemu.net/planetars/2013/bannieres-2013/bomber-planetars2013-bannieres.gif + 2014
Bomber est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse


Utilisateurs regardant la discussion actuelle : 1 (0 membre(s) et 1 invité(s))
 
Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h51.


vBulletin® v.3.8.7, Copyright ©2000-2019, Jelsoft Enterprises Ltd.